On ne peut permettre que la qualité de l'eau des bassins versants de prises d'eau potable montrent des signes de dégradation. Sur l'ensemble du territoire, plusieurs actions ont été mises en œuvre ces dernières années, mais des actions plus musclées devront être mises en place pour renverser la tendance et espérer une amélioration de la qualité de nos lacs et rivières dans les prochaines années. Nous connaissons les problèmes et des décisions courageuses s'imposent en matière d'aménagement afin de mettre en place des mesures concrètes pour mieux protéger le territoire des prises d'eau potable.

Restreindre le développement dans les bassins versants des prises d'eau est pour nous une priorité, mais pour atteindre l'objectif de protection, ceci ne peut se faire qu'en conjuguant plusieurs mesures de protection, notamment afin de mieux gérer l'existant. Les milieux déjà bâtis, notamment ceux qui sont situé en forte pente, ainsi que l'imperméabilisation des sols ont un impact sur la qualité de l'eau. En outre, plusieurs usages actuels sur le territoire ne sont pas compatibles avec un usage de prélèvement d'eau potable en raison des apports de contaminants qu'ils génèrent.

La dégradation des sources d'eau entraîne des coûts de société importants, que ce soit pour le traitement de l'eau ou encore la mise en place de source de substitution. Nous espérons que les municipalités posent des actions fermes par l'adoption de mesures strictes visant la protection des bassins versants de prises d'eau. Il en va de l'intérêt de l'ensemble de la population.

Communiqué de presse du 16 décembre sur la protection des bassins versants de prises d’eau : Le CRE – Capitale nationale appuie le moratoire

Communiqué de presse émis par le Conseil régional de l’environnement - région de la Capitale-nationale sur le moratoire de 90 jours sur le développement immobilier dans la couronne nord de Québec adopté par la CMQ.

Communiqué de presse du 3 mars 2016 portant sur le nouveau règlement de contrôle intérimaire de la Communauté urbaine de Québec.