La campagne de sensibilisation

Dans l'objectif de diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES), de contrer le réchauffement planétaire, d'améliorer la qualité de l'air et de préserver la santé publique, le Conseil régional de l'environnement - région de la Capitale nationale (CRE - Capitale nationale) a tenu en 2004, 2005 et 2008 une campagne de sensibilisation intitulée En un tour de clé! Par cette campagne, le CRE - Capitale nationale souhaitait modifier le comportement des automobilistes afin qu'ils éteignent leur moteur plutôt que de le laisser tourner inutilement lorsqu'ils sont arrêtés. Ce projet a permis d’atteindre plusieurs objectifs qui sont importants pour la population, comme la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’aide à l’atteinte des objectifs du Protocole de Kyoto, l’amélioration de la qualité de l’air et la préservation de la santé.

Pourquoi arrêter le moteur?

La marche au ralenti vous connaissez ? La marche au ralenti consiste à laisser tourner le moteur lorsque la voiture ne roule pas. Parfois inévitable (dans la circulation), elle est souvent inutile et nuisible. Limiter la marche au ralenti vous permettra de diminuer votre consommation d'essence, de limiter l'usure de votre véhicule, de protéger la santé publique et de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Économisez

Un moteur qui tourne au ralenti consomme en moyenne 1,8 litre d'essence par heure. Dix minutes de ralenti par jour vous font gaspiller plus de 100 litres d'essences ou 80 $ (à 0,80 $/litre) dans une année. En plus, un moteur qui tourne au ralenti ne fonctionne pas à sa température optimale et comme le carburant ne brûle pas complètement, des pièces s'encrassent et s'usent prématurément, l'huile se contamine plus vite et la consommation d'essence augmente.

Protégez l'environnement et la santé publique !

Le secteur des transports est responsable de 38 % des émissions des GES au Québec, ce qui en fait le principal responsable des changements climatiques. Les voitures produisent des gaz polluants comme le monoxyde de carbone (CO), le dioxyde de carbone (CO2 ) et les oxydes d'azotes (NOx ). Chaque litre d'essence brûlé produit 2,4 kg de CO2 dans l'atmosphère. En outre, les voitures sont les principales responsables du smog urbain et de la détérioration générale de la qualité de l'air. Santé Canada estime que, chaque année, plus de 5 000 Canadiennes et Canadiens meurent prématurément en raison de la pollution de l'air. La marche au ralenti produit donc des émissions de GES et une augmentation du smog qui pourraient facilement être évitées par un geste aussi simple que d'éteindre le moteur lorsque votre véhicule est arrêté.

Vous voulez faire votre part?

Cinq actions pour réduire la marche au ralenti!

Action 1: Au démarrage, minimisez votre temps de marche au ralenti . Évitez d'accélérer rapidement sur les premiers kilomètres pour permettre à toutes les pièces mobiles du véhicule de se réchauffer.

Action 2 : Arrêter le moteur lorsque vous stationner votre véhicule pendant plus de 10 secondes (sauf si vous suivez le mouvement de la circulation). Vous consommez plus de carburant en laissant le moteur fonctionner qu'en l'arrêtant et en le faisant démarrer de nouveau.

Action 3 : Évitez d'utiliser un démarreur à distance . Cet appareil vous incitera à démarrer le moteur avant que vous ne soyez prêt à partir, ce qui engendre de la marche au ralenti inutile.

Action 4 : Par temps froid, utilisez un chauffe-bloc pour réchauffer le moteur avant de le faire démarrer. En le combinant à une minuterie, vous éviterez de gaspiller inutilement de l'électricité. Dans la plupart des conditions, une voiture ne nécessite d'être branchée que deux heures avant son départ.

Action 5 : Passez le message à votre famille et à vos amis . Informez-les des avantages d'éviter la marche au ralenti inutile. Cela les aidera à économiser de l'argent et à préserver la qualité de l'air.

Utilisez les outils conçus pour cette campagne !

Outils à télécharger pour les professeurs de français de secondaire 5.

 

Objectif surpassé (2005)

Avec les nombreuses activités de sensibilisation, nous prévoyions diminuer de quelque 450 tonnes les émissions de CO2 dans l’atmosphère. Nous avons grandement dépassé cet objectif. En effet, la diminution estimée des gaz à effet de serre (GES) due à nos actions se chiffrait à 735 tonnes pour une année.

Pour obtenir ces résultats, nous avons estimé que 50 % des gens ayant été sensibilisés « en personne », que 10 % des citoyens ayant reçu un dépliant et que 1 % des foyers ayant pu voir ou entendre une publicité ont diminué de 5 minutes par jour leur temps de marche au ralenti pendant un an.

Activités et personnes rejointes (2005)

Voici globalement les activités qui nous ont permis d’atteindre des résultats si intéressants :

  • Création de 18 zones « anti-ralenti » à proximité des entrées d’établissements du réseau de la santé et d’établissements d’enseignement. La création de ces zones se résume par l’installation de panneaux permanents.
  • Tenue d’activités de sensibilisation dans neuf stations-service de la région. Les stations-service sont des endroits privilégiés pour rejoindre les automobilistes.
  • Tenue d’activités de sensibilisation dans 11 établissements scolaires ainsi qu’à l’occasion de trois fêtes publiques.
  • Distribution porte-à-porte de dépliants.
  • Distribution de dépliants aux parents par le biais des centres de la petite enfance.
  • Distribution de dépliants au moyen d’envois personnalisés par le CAA-Québec.
  • Parution de publicités dans le journal municipal « Ma Ville – mon arrondissement » et dans les journaux locaux.
  • Mise en onde de publicités à CITF RockDétente.
  • Réalisation d’un sondage pour connaître l’efficacité des outils de sensibilisation dans un changement de comportement.
  • Une page Internet a été mise en ligne au www.cre-capitale.org/tourdecle.html pour faire connaître le projet et permettre aux personnes intéressées de télécharger une formation ou des activités pédagogiques, de tout simplement s’informer et de pouvoir participer au concours que nous avions mis sur pied.

Par ces nombreuses activités, il a été possible de distribuer efficacement près de 20 000 dépliants et d’informer de vive voix 5 345 citoyens. Les différentes publicités ont, quant à elles, permis d’informer les résidents de quelques 218 000 foyers.

Un pas vers l’amélioration de notre environnement qui se fait En un tour de clé!

Dépliant de sensibilisation (pdf)

Merci à nos partenaires

Le Programme ÉcoAction d’Environnement Canada, la Ville de Québec, Média Transcontinental, CITF RockDétente, Ultramar, Mountain Equipment Co-op, la Station touristique Duchesnay et le CAA-Québec.